Jamison Greene reçoit la bourse inaugurale Earl Carter

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Jamison Greene a reçu la première bourse Earl Carter de l'équipe de l'Initiative d'entreprise sociale (SEI) du Centre mondial pour le développement de l'ensemble de l'enfant (GC-DWC) de l'Université de Notre Dame. La bourse Earl Carter est la plus récente désignation du GC-DWC pour honorer la vie et l'héritage d'Earl Carter, un ami de longue date et défenseur du projet Haïti Salt du GC-DWC, une initiative d'entreprise sociale. 

Après une carrière de 32 ans dans la Marine, Earl Carter a pris sa retraite et est passé à un poste de professeur à Notre Dame en tant que doyen adjoint des affaires professorales et des projets spéciaux au Collège des sciences, où il a été attiré par le Haiti Salt Project pour son engagement à améliorer la vie et la santé des Haïtiens. Earl était personnellement et passionnément engagé à aider le peuple haïtien à travers l'élimination de la filariose lymphatique et la prévention des troubles dus à une carence en iode. Ses efforts altruistes et méconnus ont eu un impact sur la vie de millions de personnes et sur le cours d'une nation.

En commémoration de la vie de leadership d'Earl passé à exercer son ministère au nom du Christ, chaque année, l'équipe d'entreprise sociale du GC-DWC décernera la bourse à un étudiant exceptionnel de Notre-Dame qui a montré un engagement distinct à tirer parti d'un modèle d'entreprise sociale pour développer des solutions innovantes et durables pour répondre lacunes dans le développement des enfants et des jeunes. La bourse offre aux lauréats l'occasion d'appliquer leurs cours dans un cadre réel et significatif tout en recevant les conseils d'une équipe de dirigeants d'entreprises sociales.

En tant que premier récipiendaire de la bourse Earl Carter, Jamison (« Jamie ») incarne l'esprit et la motivation d'Earl Carter. 

Originaire de Madison, Connecticut, Jamie est titulaire d'un MBA et d'un Master of Global Affairs et étudie l'analyse commerciale, la stratégie, le développement économique, le commerce international et l'entrepreneuriat social. Avant Notre Dame, Jamie a travaillé dans la finance et le développement international pendant sept ans. Il a été conseiller en agriculture auprès du Peace Corps au Ghana, en Afrique de l'Ouest, en partenariat avec de petits producteurs de noix de cajou, le ministère ghanéen de l'Agriculture et des organisations non gouvernementales pour augmenter les rendements des cultures, améliorer la littératie financière et démontrer des activités à valeur ajoutée telles que comme l'apiculture et le jus de pomme de cajou. Avant son service au Peace Corps, Jamie a travaillé comme analyste financier principal dans des rôles de planification et d'analyse financières d'entreprise, de gestion de la chaîne d'approvisionnement et de finances gouvernementales. Après avoir obtenu son double diplôme, l'objectif de Jamie est de poursuivre une carrière dans le conseil en développement international avec un accent régional sur l'Afrique subsaharienne.

« Jamie est le candidat idéal pour la bourse Earl Carter étant donné son engagement commun et celui d'Earl à servir les segments marginalisés de la société », a déclaré Chip Wirth, conseiller principal du SEI. «Le service de Jamie au Ghana à travers le Peace Corps où il a travaillé pour créer des opportunités économiques pour la communauté dans laquelle il vivait, et maintenant son engagement à promouvoir les opportunités économiques pour le peuple haïtien à travers le SEI continue de refléter la vie et l'héritage d'Earl. Il est normal que Jamie ait reçu ce prix en l'honneur d'Earl.

Plus à explorer